direction artistique Christian GEFFROY SCHILITTLER et Julie-Kazuko RAHIR,
lumières de Loïc RIVOALAN

Au théâtre on se fait un drôle de cinéma, dans lequel les scènes jouées et captées sont aussitôt projetées, aussitôt publiques. Production et réception se confondent et s’intriquent sous le jeu d’un même temps. Imaginons un théâtre de captations multiples dans lequel d’innombrables caméras cadrent l’intérieur, l’intime, le geste de chaque acteur, mais aussi les situations à plusieurs, les mouvements de groupes, les paysages ; la scène serait alors un montage de séquences simultanées qui se jouent, s’écrivent et s’inscrivent dans une sorte de splitscreen théâtral.

Voir le flyer: La Caméra qui parle

Dessins et maquettes dans l’espace où se joue trois enquêtes sur certains quartiers et des scènes de bistro et de rue.
Scènes : «Gloria» de Jean-Marie Piemme, «Versus» de Rodrigo Garcia,
«Les Hommes dégringolés» de Christophe Huysman, «Surfeurs» de Xavier Durringer

par tous les élèves de l’école de théâtre

plus des extraits de textes sur la ville : Émile Verhaeren, Eugène Ionesco, Émile Zola, Jacques Brel, Louis-Ferdinand Céline, Italo Calvino, Charles Baudelaire, Claude Nougaro, Enzo Cormann, Christophe Pellet, Laurent Gaudé, Wajdi Mouawad.

Vendredi 26 et Samedi 27 mars à 19h30 à L’Étincelle
18 bis avenue Sainte-Clotilde, Genève

Ceci n’est pas une annonce publicitaire, mais une information du travail de l’école de théâtre.
Il n’y a pas de place disponible. Vous pourrez suivre en streaming la présentation de élèves (info à venir).

Je vous remercie de votre compréhension.

 

 

«Des images. Des images apparaissent. Posées. Déposées. Projetées… Pour des acteurs et des actrices. Et des extraits des rushs, captations de chacune, chacun, moments singuliers…»

Les élèves de l’école de théâtre Serge Martin abordent en première année l’image comme partenaire et effectuent en deuxième année un travail devant la caméra. Ce sont ces travaux que nous vous présentons.

Sous la direction de Kim NGUYEN-PHUOC, Daniel VOUILLAMOZ et Claudio ARTIEDA

DATES:

Vendredi 5 et Samedi 6 avril à 19h 

Entrée libre

à  L’Etincelle   –   18 bis, avenue Sainte Clotilde à Genève

d’après « Le Roi Lear » de William Shakespeare, « Minetti » de Thomas Bernhard, « Roi Lear » de Rodrigo Garcia

Dates:

Théâtre Vidy Lausanne: du 31 octobre au 10 novembre 2018
Comédie de Genève: du 13 novembre au 1erdécembre 2018

Distribution:

Conception et jeu: Serge Martin
avec Florestan Blanchon
Mise en scène: Christian Geffroy- Schlittler
Assistante mise en scène: Charlotte Riondel
Scénographie: Laurent Junod, Marie Bürgisser Jaquier
Images: Francesco Cesalli, Luca Kasper
Costumes: Ingrid Moberg

Production

Comédie de Genève, Théâtre de Vidy
« … Face à notre histoire tourmentée, des artistes créent des œuvres pour partager leurs interrogations et leurs regards, comme le font depuis plus d’un demi-siècle Jean-Luc Godard qui a choisi Vidy pour présenter son nouveau Livre d’image, Ariane Mounchkine, invitée par plusieurs théâtres romands, ou l’acteur et pédagogue Serge Martin, qui convoque les figures de Learet du fou. Ils invitent à dépasser le communautarisme comme l’exclusion… »

Vincent Baudriller (Edito)

« … un acteur raconte son futur et impossible spectacle sur Lear… Cette histoire de fureur qui lui fait si violemment penser à notre monde contemporain… un acteur qui ressemblerait à Serge Martin et qui serait aussi un autre. »

« … grondent les désastres des guerres… depuis la chute du mur de Berlin. Le théâtre comme folie pour sortir de la folie. »