Spectacles

direction artistique Christian GEFFROY SCHILITTLER et Julie-Kazuko RAHIR,
lumières de Loïc RIVOALAN

Au théâtre on se fait un drôle de cinéma, dans lequel les scènes jouées et captées sont aussitôt projetées, aussitôt publiques. Production et réception se confondent et s’intriquent sous le jeu d’un même temps. Imaginons un théâtre de captations multiples dans lequel d’innombrables caméras cadrent l’intérieur, l’intime, le geste de chaque acteur, mais aussi les situations à plusieurs, les mouvements de groupes, les paysages ; la scène serait alors un montage de séquences simultanées qui se jouent, s’écrivent et s’inscrivent dans une sorte de splitscreen théâtral.

Voir le flyer: La Caméra qui parle

“Projets sur une ville dont les arts vivants sont au centre”

Dessins et maquettes dans l’espace où se joue trois enquêtes sur certains quartiers et des scènes de bistro et de rue.
Scènes : «Gloria» de Jean-Marie Piemme, «Versus» de Rodrigo Garcia,
«Les Hommes dégringolés» de Christophe Huysman, «Surfeurs» de Xavier Durringer

par tous les élèves de l’école de théâtre

plus des extraits de textes sur la ville : Émile Verhaeren, Eugène Ionesco, Émile Zola, Jacques Brel, Louis-Ferdinand Céline, Italo Calvino, Charles Baudelaire, Claude Nougaro, Enzo Cormann, Christophe Pellet, Laurent Gaudé, Wajdi Mouawad.

Vendredi 26 et Samedi 27 mars à 19h30 à L’Étincelle
18 bis avenue Sainte-Clotilde, Genève

« Mieux vaut idiot que jamais »

Le « Fou du roi » a toutes les qualités d’un acteur.
Quels sont les rôles qui nous invitent à le ressentir ?
La fantaisie nous sauve de la prétention et l’art des fous nous invite au futur.

Comment trouver le goût de liberté ?

18 bis ave Sainte Clotilde
Genève

IMAGES

deuxième et troisième années, sous la direction de Kim NGUYEN-PHUOC et Daniel VOUILLAMOZ, lumières de Renato CAMPORA, à L’Étincelle, Genève

SOSIE MORTEL

« Les gens d’ici »

Réalisation : Serge MARTIN avec les élèves
à L’Étincelle, Genève

“Déviations”

Réalisation Serge MARTIN, Michel FAURE, Jacques ZÜRCHER, Nadim AHMED, Bastien BLANCHARD, Virginie BOURQUARD, Emilia CATALFAMO, Mathieu FERNANDEZ – V, Alice MATTHEY-JONAIS, Alicia PACKER, Lionel PERRINJAQUET, Camille PILLER, Florian SEEMULLER, Mathilde SOUTTER.


“Un feu sous les cendres”

d’après Bernard-Marie Koltès, mis en scène Julien George

« Tout le monde s’embrasse » d’après Truffaut, mise en scène de Dorian Rossel


« Le Principe de Précaution » triptyque :

  • « Naufrageurs » mise en scène d’Yvan Rihs
  • « Cheval de Troie » mise en scène de Serge Martin
  • « L’enfer nous appartient » mise en scène de Camille Giacobino

« Building » de Leonore Confino, mise en scène de Sarah Marcuse et Radhia Chapot-Habbes


« Intendance » de Rémi De Vos, mise en scène Joan Mompart


« Etudes de Cairn » d’après la pièce d’Enzo Cormann, mise en scène Serge Martin


« Macbeth » – Compagnie 100% Acrylique, mise en scène Evelyne Castellino

« Nos amis en commun, Meet yours friends » (création mise en scène par Marielle Pinsard)


« Antigone » (Sophocle – Chantal Bianchi)

« Les aventures de Nathalie Nicole Nicole » (Marion Aubert – Camille Giacobino) – Reprise au Théâtre du Grütli


« Achterloo » (Dürrenmatt – Sandra Amodio)


« Le temps et la chambre » (B. Strauss – Serge Martin) – en tournée à Grenoble


« Sofia Douleur » (Laurent Gaudé – Cédric Dorier)

« Accident » (Quentin Tarantino – Julien Basler)


« Believe » d’après « Mistero Buffo » (Dario Fo – Serge Martin)


« Les aventures de Nathalie Nicole Nicole » (Marion Aubert – Camille Giacobino)

Participation au « Rabelais, la nuit » (Rabelais – Serge Martin)

« Rabelais, la nuit » fut un événement théâtral exceptionnel, un spectacle de 6h rassemblant plus d’une centaine de participants…

La participation des élèves et anciens élèves de l’école y représentait une responsabilité majeure (jeu, assistanat mise en scène, organisation, coordination, régies plateau…)

Pour plus d’infos :

http://www.ecart.ch/rabelais/


« Antipasti » (différents auteurs – Serge Martin et Lefki Papachrysostomou)

« Espèces protégées » (Serge Martin – Georges Guerreiro)


« Mockinpott Show » (Peter Weiss – Serge Martin)


« Vassa Geleznova » (Maxime Gorki – Michel Favre


« Agamemnon » (Sénèque – Cédric Dorier)


« Le Printemps » (Denis Guénoun – Hélène Cattin)

« Protocole Babel » (Carte Blanche à L’Ecole de Théâtre Serge Martin)


« A tous ceux qui » (Noëlle Renaude – Camille Giacobino)


« L’Homme-poubelle » (Matéi Visniec – Patrick Brunet)


« Entre temps donne-moi la main » (Kirmen Urbe – Oskar Gòmez Mata)


« La danse atomique » (Gérald Chevrolet – Serge Martin)

« Mourir, dormir, rêver peut-être… » (d’après Shakespeare et quelques autres – Frédéric Polier)


« Souhaitons aux lendemains d’avoir lieu » (d’après « l’opérette imaginaire », Valère Novarina – Serge Martin)


« Croisades » (Michel Azama – Georges Guerreiro)


« Intervention Mère Teresa et l’apax existentiel » Marielle Pinsard

« Métamorphoses » (atelier-spectacle – Patrick Mohr)


« Jamais je n’aurais pensé être cet homme » (d’après « Les hommes dégringolés », Christophe Huysman – Serge Martin)


« Tailleur pour dames » (Georges Feydeau – Daniel Wolf)


« A sec » (Stéphan Guex-Pierre)


« A la frontière du pays fertile » (Michel Beretti – Gérald Chevrolet)


« Constance par défaut » (d’après «Atteintes à sa vie», Martin Crimp – Andrea Novicov)


« Au bout du fil » (De la Chenelière – Gérald Chevrolet)


« 98% d’humidité » (d’après «Push up», Schimmelpfenning – Andrea Novicov)


« The waterline of supermen » (d’après «Opéra panique», Jodorowsky – Sandra Amodio)


« Anne? » ( d’après «Le Traitement» et «Atteintes à sa vie», Crimp – Daniel Wolf)


« Les Anabaptistes » (Dürrenmatt – Thierry Crozat)


« Les trois soeurs » (Tchékhov – Mihai Fusu)


« C’est-y pas beau la vie » (Théâtre contre l’oubli – E. Castellino)


« Embouteillage » (32 auteurs – Michel Faure et Serge Martin)

« BD, un polar en noir et blanc » (Tardi – Michel Faure et Serge Martin)


« 4.48 Psychose » (Kane – Sandra Amodio)


« Familles d’artistes » (Arias – Andrea Novicov)


« Concertino » (d’après «Les Diablogues», Dubillard – Serge Martin)

« Miniatures de Myniana » (Minyana – Evelyne Castellino)


« Elektra » (Martin – Serge Martin)


« Notes de cuisine » (Garcia – Oskar Gòmez Mata)


« Tout Ubu » (Jarry – Serge Martin)


« Créations Théâtre-BD » (Serge Martin)

« Le bouc » (Fassbinder – Valentin Rossier)


« Déjà morts » (d’après Rezvani – Serge Martin)


« Beckett le dépeupleur » (Serge Martin)

« Six degrés de séparation » (Guare – Roberto Salomon)


« La nuit du renard » (Higgins Clark – Serge Martin)


« Miche et Drate » (Chevrolet – Gérald Chevrolet)

« Les enchaînés se déchaînent » (Schlurick – Patrick Mohr)

« Dolce vita » (création – Serge Martin)

« Movies fragments » (Gainsbourg – Serge Martin)

« Woyzeck » (Büchner – Michel Rossi)

« Le dépit amoureux » (Molière – Daniel Wolf)


« Tempête au Pont-Butin » (Shakespeare – Serge Martin)

« Léonie est en avance » (Feydeau – François Truan)


« Britannicus » (Racine – Jacques Maître)


« Les Nègres » (Genet – Jean-Claude Blanc)


« Mistero Buffo » (Fo – Serge Martin)


« Féroé, la nuit » (Deutsch – Serge Martin)

« Les Bas-Fonds » (Gorki – Serge Martin)

« Comédies de Corneille » (François Truan)


« Noces de sang » (Lorca – Michel Rossi)


« Bertold Brecht » (Gérald Chevrolet)

« Le songe d’une nuit d’été » (Shakespeare – Jean-Claude Blanc)


« Le parc » (Strauss – Serge Martin)

« Les précieuses ridicules » (Molière – Michel Rossy)


« Route étroite vers le Grand Nord » (Bond – Roberto Salomon)


« Le festin de pierre » (d’après les «Don Juan» – Serge Martin)

« Le Mariage de Figaro » (Beaumarchais – Serge Martin)

« Ubu roi » (Jarry – Jean-Claude Blanc)

« Pièces détachées » (Dubillard – Serge Martin)

« La vie est un songe » (Calderon – Serge Martin)

« Beckett » (Roberto Salomon)

« Méphis » (création – Serge Martin)

©2017 Ecole de Théâtre Serge Martin - tous droits réservés - site créé par atelierssud